GUERRE FRANCO-PRUSSIENNE DE 1870-1871

dans les collections photographiques de la bibliothèque de Fels

 

A la suite de la candidature du prince Léopold de Hohenzollern à la couronne d'Espagne La France engage différent pourparler pour un retrait de cette candidature.

Léopold renonce au trône d’Espagne, la France demande confirmation à l’Empereur Guillaume de Prusse à Bad Ems où il prend les eaux.

L’empereur confirme et envoie un compte-rendu à Bismarck qui, voyant l’aubaine de réunir les états d’Allemagne sous l’hégémonie prussienne, ainsi que la puissance militaire allemande, reformule la notification en termes plus agressifs : L'ambassadeur français a adressé à sa Majesté le Roi la demande de l'autoriser à télégraphier à Paris que le roi, à tout jamais, s'engageait à ne plus donner son consentement si les Hohenzollern devaient revenir à leur candidature. Sa Majesté a alors refusé de recevoir l'ambassadeur français et lui a fait dire, par l'aide de camp de service, qu'elle n'avait plus rien à lui communiquer.

La dépêche d’Ems entraîne la mobilisation générale des deux pays, l’affrontement devient inévitable.

 

En août 1870 a lieu le siège de Strasbourg qui donna lieu au pilonnage de la ville par les canons prussiens, ce sont les résultats de ce bombardement que montre les premières photographies de nos collections prises par Gerschel[1] photographe à Strasbourg.

 

PH 368  Die Nationalvorstadt. – Papier albuminé.

PH 369  Die Neue Kirche. – Papier albuminé.

PH 386  Strasbourg. – Papier albuminé.

PH 483  Hôtel de la Préfecture. – Papier albuminé.

 

Suit une série de photographies prises par le photographe Charles Gilbert[2] exerçant à Toul place de la cathédrale. Il s’agit vraisemblablement d’une commande de l’armée allemande (le génie ?) des travaux effectués sur la Ligne Blainville-Damelevières-Lure dont les viducs furent endommagés souvent par la résistance Lorraine.

 

Le 10 octobre 1870 la petite ville de Charmes (Vosges) est occupée par les Prussiens, avec incendies, assassinats d’habitants, exactions de toutes sortes.

 

PH 2678  Pont de Charmes. – Papier albuminé.

PH 2672  Pont de Charmes. – Papier albuminé.

 

Xertigny est occupé du 8 novembre 1870 au 1er Juin 1871 par les allemands.

 

PH 2674  Viaduc de Xertigny. – Papier albuminé.

PH 2681  Viaduc de Xertigny. – Papier albuminé.

 

Lure (Haute-Saône) est occupée le 14 janvier 1871

 

PH 2679  Pont de Lure. – Papier albuminé.

 

Fontenoy-sur-Moselle (Meurthe-et-Moselle) est pillé et brûlé le 22 janvier 1871 par les Prussiens en représailles à la résistance des francs-tireurs lorrains qui avaient saboté le viaduc.

 

PH 2676  Village de Fontenoy. – Papier albuminé.

PH 2675  Pont de Fontenoy. – Papier albuminé.

 

Le pont de Bayon (Meurthe-et-Moselle)

 

PH 2680  Pont de Bayon. – Papier albuminé.

 

Pont d'Epinal, le char-d'argent

 

PH 2677  Pont d'Epinal, le char-d'argent. – Papier albuminé.

 

Pont d’Aillevillers

 

PH 2673  Pont d'Aillevillers. – Papier albuminé.

 

Vient le terrible 2 décembre 1870 pendant la campagne de la Loire, l'armée allemande commandée par le Grand Duc de Mecklembourg y remporte une victoire sur l'armée de la Loire du général d'Aurelles de Paladines.

C’est sur ce champ de bataille que sont particulièrement fait remarquer par leur bravoure les zouaves pontificaux du général de Charrette et du général de Sonis.

Les voici durant leur intervention au Vatican pris par les fratelli d’Alessandri[3], reproduit en photo mosaïque par le photographe nantais Théodore Wolter[4].

 

               

PH 7067  Rome - Général de Charrette. – Papier albuminé. – Carte de visite.

PH 7064  Rome - Zouaves pontificaux. – Papier albuminé. – Carte de visite.

             

PH 6567 : 9 Zouaves : Créhu de Monthierry, Le Caron de Broussure, A. de Couëssin, Olivier de Kermel, De Pujel, E. de la Chapelle, Lucien Kéron, A. de Karembert, Théodore de Monbrard. – Papier albuminé. – Photo mosaïque. – Carte de visite.

PH 6580 : 9 Zouaves dont : de Beaurepaire, Bailhache, du Fourmel, Binsonneau, Jacquemont, de Mauduit, de la Salmenière, Ch. des Dorides, de Couëssin. – Papier albuminé. – Photo mosaïque. – Carte de visite.

 

 

L’année 1871 est marquée par l’épisode tragique des bombardements de Paris et de la Commune. D’abord le photographe Auguste Muriel[5] installé à Paris qui photographie les destructions rue de Lille et rue du Bac, ainsi que Edmond Braquehais[6].

 

PH 2590  Rue de Lille pendant la Commune. – Papier albuminé.

PH 2591  Rue de Lille pendant la Commune. – Papier albuminé.

PH 2592  Rue de Lille, vue prise de la rue de Beaune (Après les bombardements de 1870) . – Papier albuminé. – Format cabinet

 

PH 10142  [Bombardements de 1870, rue Lille et rue du Bac] . – Papier albuminé.

 

 

 

PH 79  PH 80 Le pont d’Athis-Mons[7] 3 avril 1871. – Papier albuminé.

 

PH 8640  Paris - Caserne d’artillerie. – Papier albuminé.

PH 922  [Eglise Saint-Gervais bombardée en 1871] . – Papier albuminé.

 

Terminons par l’influence de la guerre dans la peinture contemporaine du XIXe siècle reproduite par la photographie de façon systématique par la maison Goupil & Cie[8].

 

PH 9118  N° 637 Les vainqueurs (retour au camp) - peint par Protais [Alexandre Protais Paris 17/10/1826 - Paris 25/01/1890] . – Papier albuminé. – Carte de visite

PH 9119  N°478 Avant l’attaque - peint par Protais. [Tableau actuellement au musée de Chantilly] [Alexandre Protais Paris 17/10/1826 - Paris 25/01/1890] . – Papier albuminé. – Carte de visite

PH 9123  N°479 Après le combat - peint par Protais [Tableau actuellement au musée de Chantilly] . – Papier albuminé. – Carte de visite

 

Sites internet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_franco-allemande_de_1870

http://87.237.184.32/1870-1871.html

http://antan.unblog.fr/

http://derniersveterans.free.fr/1870.html

http://www.loire1870.fr/

http://www.anac-fr.com/commune/comm.htm

http://www.military-photos.com/index1870.htm

Musées :

Loigny-la-Bataille : http://www.tourisme28.com/pocket-pc-loigny-la-bataille/pocket-pc-loigny-la-bataille.php#intro

Woerth : http://www.tourisme67.com/lieux-de-memoire/sites-guerre-1870.htm

Gravelotte : http://www.dailymotion.com/video/xc0x8i_projet-musee-de-la-guerre-de-1870-a_news

Mars-la-Tour : http://mlt1870.free.fr/musee.htm

 

MURIEL, Auguste (Paris)

 

 

PH 2590 : Rue de Lille pendant la Commune Paris B1

 

PH 2591 : Rue de Lille pendant la Commune Paris B1

 

Attribuée à Muriel

 

PH 2592 : Rue de Lille, vue prise de la rue de Beaune (Après les bombardements de 1870) Paris B1

 

D'ALESSANDRI, Fratelli

 

PH 7064 : Rome - Zouaves pontificaux

PH 7067 : Rome - Général de Charrette

 

ANONYME

 

PH 368 : Strasbourg : Die Nationalvorstadt, bombardements de 1870 Gerschel ?

PH 369 : Strasbourg : Die Neue Kirche, bombardements de 1870 Gerschel ?

PH 386 : Strasbourg

PH 483 : Hôtel de la préfecture de Strasbourg, bombardement de 1870 Gerschel ?

PH 922 : [Eglise St-Gervais ou le Palais de Justice bombardé en 1871] Paris B1

 

GILBERT, Ch.

 

Destructions de la guerre de 1870, travaux provisoires du génie militaire

 

PH 2672 : Pont de Charmes France B7

 

PH 2678 : Pont de Charmes France B7

 

PH 2673 : Pont d'Aillevillers France B7

 

PH 2674 : Viaduc de Xertigny France B7

 

PH 2681 : Viaduc de Xertigny France B7

 

PH 2675 : Pont de Fontenoy France B7

 

PH 2676 : Village de Fontenoy France B7

 

PH 2677 : Pont d'Epinal, le char-d'argent France B7

 

PH 2679 : Pont de Lure France B7

 

PH 2680 : Pont de Bayon France B7

 

COLLARD, Auguste

 

PH 79 : Pont d'Athis-Mons en avril 1871 B Collard

 

PH 80 : Pont d'Athis-Mons en avril 1871 B Collard

 

GOUPIL ET Cie (Paris)

 

Musée Goupil et Cie

 

PH 9118 : N° 637 Les vainqueurs (retour au camp) - peint par Protais [Alexandre Protais Paris 17/10/1826 - Paris 25/01/1890] B.C. 1

 

PH 9119 : N°478 Avant l’attaque - peint par Protais. [Tableau actuellement au musée de Chantilly] [Alexandre Protais Paris 17/10/1826 - Paris 25/01/1890] B.C. 1

PH 9121 : N°962 Les deux amis - peint par Bellangé [Joseph Louis Hippolyte Bellangé Paris 17/01/1800 - Paris 10/04/1866] B.C. 1

 

PH 9123 : N°479 Après le combat - peint par Protais [Tableau actuellement au musée de Chantilly] B.C. 1

 

WOLTER, Th. (Nantes)

 

Photographies mosaïques de Zouaves Pontificaux :

 

PH 6567 : 9 Zouaves : Créhu de Monthierry, Le Caron de Broussure, A. de Couëssin, Olivier de Kermel, De Pujel, E. de la Chapelle, Lucien Kéron, A. de Karembert, Théodore de Monbrard.

 

PH 6568 : 28 Zouaves : de Quatre-Barbes, de Gaufre, Henri de Montbel, [sous-lieutenant Furey et] abbé Wermont, de couchebeuf, de Padazan, de Bessay, les Frères Judrain, le chauff de [Duquesnel ?]

PH 6569 : 9 Officiers des Zouaves dont : de Saint-Sernin, Guérin, de Baumont, L. de Charette, E. de Chabanne, Xavier de Rougé, C[uizan ?], Les frères de Charette, [Au centre Athanase, major des zouaves, entouré d'Alain, sous lieutenant (à sa gauche), et de Ferdinand, simple zouave (à sa droite). A gauche, Louis, Maréchal des logis de Dragons], de Nanteuil

PH 6570 : Photographie mosaïque de personnages dont : De Quatre Mares, de Bourbon Charles, de [Simedaut ?], Mgr de Mérode, Pie IX, Cardinal Antonelli, Mgr Jacquemet, Lamoricière, Pie de Poitiers

 

PH 6571 : 9 Zouaves dont : Raoul de Villentreys, de Maligny, Tétard de Montigny, de Mauduit, Ernest de la Chapelle, Dugast, de Ferron, de Kervasdouay, de Teilleul

 

PH 6572 : 9 Zouaves dont : Raoul de [ ?], d’Albiousse, de Charette, [ ?], C. Le Galetier, de la Jaille, de Canson, Bertrand de Ferron, Richard Cnikens.

 

PH 6573 : 9 Zouaves dont : d’Exio, Charles de Cadazan, Hallet, Arnaud, Ferdinand de Charette, de Christern, Karsceuil, Roger du Bourg, Baranque

 

PH 6574 : 9 Zouaves (6 non identifiés) dont : de Cortament, Zacharie du Peran, Magon de la Corneille, de la Cillebrune, de Saint-Chéron, des Salles, de la Rochelle, de Laraulx,  de Labrély

 

PH 6575 : 9 Zouaves (8 non identifiés) dont : Lemerle, de Conbrel, de Cabreville, M. de Chabanne, de Monteuil…

 

PH 6576 : 9 Zouaves dont : Boux de Casson, de Charette, Alain de Kersabiec, de la Salmenière, de Bec de Lièvre, Vallet, de Goësbriand, de Candé, A. de Charrette.

 

PH 6577 : 9 Zouaves dont : L. des Daudes, M. Galland du Port, C. de Surigny, de la Marennière, de Bessay, Maurice du Bourg, de Bonchant d’[Ebuis], de Crozé, Boëlanne

 

PH 6578 : 9 Zouaves dont : de Jarneraux, de Montigny, de Chevigné, Paul de Lanjay,  Beuchel, de Sujel, Laeur de Lignon ?, S. Chatel, S. de Perrin

 

PH 6579 : 9 Zouaves dont : de Pimedant, de Charette, de Lamoricière, Gallaud du Port, de Chilas, Arthur de Cornulier, L. de Boussineau, Ludovic d'Artigues, Gaston de Gatellier

 

PH 6580 : 9 Zouaves dont : de Beaurepaire, Bailhache, du Fourmel, Binsonneau, Jacquemont, de Mauduit, de la Salmenière, Ch. des Dorides, de Couëssin

 

PH 6581 : 9 Zouaves dont : de Lavalette de Monbrun, Gaston de Bonrepos, Ferdinand Lapène, D[ ?] de Chenon, de gastebois, de l'Espinay, de Nerveau, A. Déodat Duferand, Chauvin

 

PH 6582 : 10 Zouaves dont : Edouard [Canlant ?], Desclé, Paul de Penidec, de Saisy, Frères Villaine, Ledieu, Lemarié, Gilbert, Merelle

 



[1] Edouard, Jules, Aaron, Samuel, Mathias Frères actifs 1856-1897

[2] Actif ca1860 à ca1880

[3] Antonio (1818-1893), Paolo Francesco (1855-1880) 1856 : 65, Via del Babuino, Rome. -1865 : 10-12, Via del Corso, Rome.-1890 : 61-63, Via Condotti. - Une antenne à Florence et Naples 7, via della Pace.-Dépôt à Paris : 122, rue Montmartre.-1897 : Via del Corso 1898 : 61,63,63a Via Condotti.-1900 : 48, via Condotti

[4] Originaire de Varsovie son activité photographique est datée de 1856 à 1871.

[5] Actif 1864 à 1871. 1865 : 170, rue de Rivoli, Place du Palais Royal, puis 1870 : Paris, 17, Quai Voltaire et succursale à Houlgate

[6] 1823-1876 Actif 1850 à 1871. 1850 : 10, place de la Madeleine puis 1852 : 110, rue de Richelieu, 1856 : 37, rue Louis-Le-Grand et enfin 1863 : 11, boulevard des Italiens

[7] Pont d'Athis-Mons (pont ferroviaire RFF, ligne de Villeneuve à Montargis), Vigneux-sur-Seine - Athis-Mons

[8] Jean-Baptiste ou Michel Alphonse 1816 / ? Actif 1869 à 1883. Paris : 9, rue Chaptal 9e arrond.- succursales à Londres, Berlin, La Haye, New York.-1873 et 1878 à Asnières 2, av. de Courbevoie.